kit graphique gratuit sur kit graphique gratuit

ZONE DE FRICTION

QUAND LA POLITIQUE S'IMMISCE DANS LA VIE ASSOCIATIVE, OU VICE-VERSA :
Le mariage gris, est devenu un véritable lobbying une sorte de courroie de transmission pour peut-être permettre de véhiculer les idéologies de certains partis politiques. Il est de nature constante de remarquer que ce pseudo militantisme est basé sur un noyau mère qui représente une association dite d'intérêt général autour duquel gravitent une vingtaine de groupe Facebook qui pour la plupart travaille en réseaux fermés, et sur lesquels on retrouve quasiment les mêmes personnes, peut-être servent-elles de rabatteurs pour conduire les éventuelles victimes vers le noyau mère.
Nous avons également fait le constat que ce noyau ne s'exprime guère sur le fond, les messages et idées sont diffusés par la voie du réseau en orbite autour du noyau mère et de leurs membres de telles pratiques nous amènent à de nombreuses questions sur le mode de fonctionnement mis en place.
Après avoir discuté avec quelques personnes, il apparaîtrait que ce mode de fonctionnement est mis en place afin de ne pas éveiller l'attention des fraudeurs sur les plans d'action mis en place par cette association.

À notre sens, cette argumentation ne tient pas étant donné que selon leurs propres dires il y aurait chaque année davantage de victimes...!

CECI ÉTANT DIT :

On domine plus facilement les peuples en excitant leurs passions qu'en s'occupant de leurs intérêts.
LE BON Gustave (1831/1931).
Avec l'arrivée de Nicolas Sarkozy au ministère de l'Intérieur en 2002 on sent rapidement la volonté de freiner des quatre fers l'immigration, c'est d'ailleurs à partir de 2003 que les premiers durcissements des lois sur l'immigration émergent surtout sur celles liées aux regroupements familiaux et les mariages mixtes. En 2005, Nicolas Sarkozy revient au ministère de l'Intérieur avec un objectif inavoué, séduire l'électorat du Front National qui représente 17 % de part de marché à l'époque, prend d'autres mesures plus contraignantes encore sur les procédures de mariages franco-étrangers. En 2007, une fois élu, Nicolas Sarkozy crée le Ministère de l'Immigration, afin de, selon lui freiner l'immigration subie au profit d'une immigration choisie. Cependant, l'immigration familiale reste comme une épine dans le pied du gouvernement de l'époque.
En janvier 2009, suite à la mutation de Brice Hortefeux au Ministère du Travail, Éric Besson, transfuge du Parti socialiste, est installé dans le fauteuil du ministère de l'Immigration, avec pour mission première réduire l'immigration familiale.

Durant la période 2006-2009 une association parfaitement méconnue du grand public, mais qui sur le fond aurait la même idéologie sur la politique migratoire que Sarkozy, s'empresse d'interpeller à tout va ce gouvernement et particulièrement monsieur Besson sur les "dérives" liées aux mariages mixtes c'est d'ailleurs à cette époque que le terme "mariage gris" voit officiellement le jour, il sera baptisé en grande pompe sous les ors du ministère de l'Immigration.
En 2009, entouré des représentants de cette association Monsieur Besson tient un discours (qui sonne le coup de communication) dans le but est d'anoblir la lutte envers les mariages gris. Il est à noter que si la cause est juste sur le fond, on remarquera très vite que sur la forme apparaissent les "déviances politico-associatives" liées à la lutte contre l'immigration en général et surtout, les contradictions et les mensonges.

Le 18 novembre 2009, lors d'un discours, Éric Besson annonce qu'il n'existe pas de statistiques pour mesurer......

Lire la suite sur le site originel >>